Faites-vous plaisir en vous procurant le CD à faire livrer chez vous !

Paris 1838. Alors que la manufacture Erard est en pleine expansion, le bel canto triomphe à l’opéra et les pianistes virtuoses, accourus de l’Europe entière, éblouissent les salons. Les membres de La Nouvelle Athènes Olga Pashchenko, Edoardo Torbianelli, Laura Granero et l’Ensemble Lélio rejouent ces soirées où Chopin, Liszt, Czerny ou Kalkbrenner testaient leurs dernières compositions.

 

Enregistrement Live Musée du Petit-Palais juin 2019, 

Sur piano original Erard 1838, collection Pier-Paolo Dattrino

Label Sonanero

Dans un Salon de La Nouvelle Athènes

15,00 €Prix
  • Audiophile-Magazine - Joel Chassureau - 27 mars 2021

    Ce quartier du 9ème arrondissement abrite aujourd’hui le Casino de Paris, mais était à cette époque le temple de l’intelligentsia artistique où les salons parisiens hébergeaient des hôtes aussi prestigieux que Franz Liszt, Frédéric Chopin, ou bien encore les facteurs de piano Erard et Pleyel. C’était un peu les « jam sessions » avant l’heure, car on y organisait des joutes musicales et des séances d’improvisation. C’était à l’époque un mouvement très avant-gardiste. Voilà pour les éléments de contexte !

    C’est ce que ce disque, enregistré en live au Petit Palais dans le cadre de l’exposition ”Paris romantique”, début 2019, essaie d’illustrer avec des œuvres assez peu connues comme celles du grand pédagogue Karl Czerny ou bien encore celles du disciple de Boieldieu, Adolphe Adam. Mais on y retrouve aussi un répertoire plus familier et notamment Carl Maria Weber, Franz Liszt, lui-même élève de Czerny, et bien sûr Frédéric Chopin. Et pour que l’évocation soit plus saisissante, ces pièces ont été jouées sur instrument d’époque, un piano Erard de 1838.. En savoir plus

    Franck Mallet – Musikzen Juin 2020  « On passe ainsi d’un élégant Nocturne sentimental de Czerny à un arrangement par Liszt du célèbre lied Auf dem Wasser de Schubert, jusqu’à Funérailles, septième pièce des Harmonies poétiques et religieuses de Liszt, une marche non moins fameuse conçue comme un poème symphonique, interprétée brillamment par Olga Pashchenko. Si le Chopin des deux Valses op. 69, de la Fantaisie-Impromptu op. 66 et du Prélude op. 28 n° 8 nous est familier, en revanche Edoardo Torbianelli redonne vie à ce rare Thème favori de La Norma de Bellini du Franco-allemand Kalkbrenner (1785-1849) – coqueluche des salons qui impressionna le jeune Chopin. » https://www.musikzen.fr/esprit-de-salon/6354

     

    Emission France Musique : En Piste 4 juin 2020
    https://www.francemusique.fr/emissions/en-pistes/le-claveciniste-anglais-trevor-pinnock-enregistre-le-premier-livre-du-clavier-bien-tempere-de-bach-84258

    gang-flow.com
    https://gang-flow.com/2020/02/09/sur-un-piano-original-erard-de-1838-le-son-inoui/