Beethoven Variations Festival, Salle Colonne 8 novembre 2020 19h

Autour de la Symphonie Eroica, Ensemble Hexameron, Luca Montebugnoli piano, Nicolas Bouils Flûte, Roldan Bernabé violon, Lika Laloum alto, Amaryllis Jarczyk violoncelle, Benjamin D'Anfray piano quatre mains

Salle Colonne – Dimanche 8 novembre 19h – 20h30

Ensemble Hexameron : Luca Montebugnoli piano Rosenberger 1820,

Roldan Bernabé violon, Nicolas Bouils flûte, Lika Laloum alto, Amaryllis Jarczyk Violoncelle & Benjamin D’Anfray piano

Programme : Une « Eroica » de salon

Beethoven : Symphonie n°3 « Eroica » op.55 (1804),

I Allegro con brio, arrangement pour piano, flûte, violon et violoncelle par J. N. Hummel

F. Ries, Quatuor en mi mineur op. 129 pour piano, violon, alto et violoncelle

I. Allegro

Beethoven : Symphonie n°3 « Eroica » op.55 (1804),

II. Marcia funebre. Adagio assai, arrangement pour piano, violon, alto et violoncelle par F. Ries

C. Czerny, Fantasia concertante op. 256 pour piano, flûte et violoncelle

J. N. Hummel, Sonata op. 92 a pour piano à quatre mains

II. Andantino sostenuto

Beethoven : Symphonie n°3 « Eroica » op.55 (1804),

III Scherzo – Allegro vivace, Alla Breve, Tempo primo, arrangement pour piano à quatre mains par C. Czerny

Beethoven : Symphonie n°3 « Eroica » op.55 (1804),

IV Finale – Allegro molto, Poco Andante, Presto. pot-pourri d’arrangements arrangé par Luca Montebugnoli

Présentation

Si l’imaginaire collectif contemporain place la troisième symphonie « Eroica » de Beethoven à l’apogée de sa production par la densité de son écriture orchestrale et la grandeur de son effectif, l’œuvre fut principalement découverte au travers de réductions pour piano ou arrangements pour petites formations dans des salons, hormis pour sa création qui se fit le 7 avril 1805 au Theater an der Wien.

Pour l’Eroica les premiers arrangements furent publiés dès 1807, quelques mois seulement après la publication des parties d’orchestre. D’autres versions, réalisées par des musiciens bien connus et proches de Beethoven, ne tardèrent pas à voir le jour dans les années suivantes : C. Czerny publia en 1810 un arrangement pour deux pianos et en 1830 pour piano à quatre mains, F. Ries une nouvelle version pour piano, violon, alto et violoncelle vers 1820 et J. N. Hummel une autre pour piano, flûte, violon et violoncelle vers 1826.

Le concert de l’Ensemble Hexaméron se propose d’évoquer la réception du chef-d’œuvre symphonique de Beethoven dans les premières décennies qui suivirent sa création, en mettant en scène les métamorphoses qui ont dû en marquer la diffusion dans les salons de l’époque. Dans un dialogue constant entre modes d’exécution et d’écoute différents, le concert proposera ainsi une exécution intégrale de l’œuvre dans laquelle chaque mouvement sera joué dans un arrangement différent. Le dernier mouvement, quant à lui, sera proposé sous forme de pastiche d’arrangements, préparé par Luca Montebugnoli, pianiste et directeur artistique de l’ensemble. Le concert sera complété par l’exécution de pièces des trois arrangeurs qui en montreront le style et l’écriture pour de différentes formations.


MMSG101.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram

© 2018 La Nouvelle Athènes - Centre des Pianos Romantiques