UN DES PREMIERS PIANOS ROMANTIQUES FRANÇAIS

Inauguration les 7,8,9 février 2020

 UN PIANO DU PREMIER ROMANTISME FRANÇAIS ACCESSIBLE AUX PIANISTE

Il n’existe pas de collection de pianos d’époque accessible aux claviéristes à Paris; les pianos d’époque des établissements supérieurs étant réservés aux étudiants, les collections des musées aux pianistes programmés. Les pianistes n’ont donc pas d’instruments pour se perfectionner une fois leurs études achevées… Un sacré paradoxe !

Ce piano carré Erard 1806 permet aux pianistes d’approfondir leur connaissance de l’esthétique romantique et de nous faire découvrir un monde sonore extrêmement diversifié.

Ce piano carré 1806 est un outil formidable pour redécouvrir le vaste répertoire pianistique du 1er Empire encore en grande partie méconnu. La multiplicité des registres sonores de l'instrument permettra notamment de remettre à jour le goût pour le pittoresque et les expérimentations de timbre et couleur propres aux œuvres des grand pianistes "parisiens", français et non, de l'époque, tel que Dussek, Steibelt, Louis Adam, Hélène de Montgeroult, Hyacinthe Jadin, etc.

L’instrument a été acheté par M. Méreau pour Mme Fourcade à Paris le 18 juin 1806. L’instrument a appartenu à Madame Jeanne Hatto (1879-1958), cantatrice dans la première moitié du XXe siècle, puis à la famille Merlin.

Il est acquis par La Nouvelle Athènes, Centre des pianos romantiques en mars 2018, Christopher Clarke a livré le piano restauré pour son inauguration le 7 février 2020 à la Salle Cortot à Paris.

Nous avons besoin de poursuivre sa restauration et poursuivons la collecte de dons.

RESTAURATION PAR LE MAÎTRE D'ART CHRISTOPHER CLARKE

Nous lançons une campagne de dons à hauteur de 6 000€ pour restaurer les pièces altérées découvertes pendant la restauration.

En effet, après mesures, démontage du piano par le Maître d’Art Christopher Clarke, il apparaît une restauration effectuée à la fin du XIXe siècle, qui a remplacé les pédales par des genouillères, qui a transformé les garnitures de jeux de basson et luth et altéré le clavier.

Christopher Clarke recommandait en juillet 2018 "de reconstituer un pédalier; il serait aisé de laisser les genouillères en place, comme témoins d’une intervention qui mérite sa place dans l’histoire de la redécouverte du piano-forte. Néanmoins, je propose, pour des raisons d’authenticité musicale, de reconstituer un pédalier et de changer les garnitures du basson et du jeu de luth."

Christopher Clarke a trouvé au fur et à mesure de la restauration d'autres pièces altérées ou endommagées; une plinthe à reconstruire en bois d'acajou de Saint Domingue, les têtes de marteaux à regarnir en peaux, le vernis à refaire au vernis tampon... Ces complications ont allongé le temps de restauration de 50%.

Le souci de présenter au sein de la collection d'intérêt général un piano en parfait état de jeu, conduit La Nouvelle Athènes à collecter

6 000€ supplémentaires pour couvrir ces frais.

Le piano carré Erard 1806 va être inauguré le 7 février à la salle Cortot et les 8 & 9 février 2020 au Reid Hall à Paris.

RENAISSANCE D'UN PATRIMOINE POUR LES PIANISTES ET LE PUBLIC

Ce piano carré Erard 1806 possède 4 jeux (luth, forte, céleste, basson) qui apportent une diversité de couleurs sonores exceptionnelles, apogée d’une esthétique des sentiments -terrifiants ou poétiques-, témoins d’une époque bouleversée par la Révolution, la Terreur, l’Empire Napoléonien…

 

En donnant, vous permettez

  • de préserver le patrimoine instrumental français,

  • aux pianistes d’accéder à un instrument extrêmement rare, fondateur du jeu pianistique,

  • à l'association La Nouvelle Athènes – Centre des Pianos Romantiques de rendre progressivement accessible une collection d’intérêt général, de pianos d’époque (français, germaniques, anglais) couvrant le répertoire romantique 1750 – 1850…

 

Vous participez à un mouvement d’avant-garde autour d’une nouvelle culture du piano romantique…

 

Les restaurations de la Chapelle Sixtine à Rome ont ouvert de nouvelles perceptions chromatiques et une compréhension renouvelée de la Renaissance, de même la redécouverte des sons originaux des pianos d’époque aide à se replacer dans l’esthétique et dans les gestes des compositeurs et des pianistes de l’époque romantique…

Daté 1805 sur la table d’harmonie, 1806 sur le guichet

Étendue : FF-c5, fa à do, 69 notes

Mécanique à double pilotes

4 genouillères : luth, forte, céleste (FF-d3), basson (FF-c1)

Bi-cordes : 9 chœurs filés laiton, 16 chœurs laiton, 44 chœurs fer

Jauges marquées sur la table d’harmonie au niveau des chevilles

Longueur : 1615 mm (sans moulures de bas de caisse)

Largeur : 592 mm (sans moulures de bas de caisse)

Hauteur de caisse : 235 mm (sans couvercle)

Largeur du clavier : 921 mm

Largeur 3 octaves : 484 mm (fa à fa) ; 483 mm (do à do)

Longueur corde FF : 1474 mm

MMSG101.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram

© 2018 La Nouvelle Athènes - Centre des Pianos Romantiques